Club Découverte

club decouverte photographie

Ouverture d'un espace " Club Découverte" à LaGalerie.bzh

LaGalerie.BZH toujours en mouvement crée un nouvel espace dédié aux découvertes.

Les demandes de photographes mais surtout des clients et des amateurs de photos sont nombreuses sur des sujets variés.
Ainsi nous allons ouvrir un espace "Club Découverte" à LaGalerie.bzh sous certaines conditions.
Les photographes doivent proposer une série cohérente à LaGalerie.bzh sur un thème précis, l'ouverture d'esprit est la bienvenue, l'originalité et l'affirmation d'un style cohérent abstrait ou figuratif viendront apporter une palette de photographes plus large à la galerie.
Les photographes qui souhaitent postuler doivent prendre RDV avec Sylvain Coulaud et proposer une série de photo cohérente sur une thématique et nous leur donnerons toutes les modalités après concertation.

Nous parions que certains photographes dans la catégorie découverte seront un jour les grands noms de demain.
Bien sûr la qualité technique est toujours notre postulat et le local avec l'artistique.
Nous vous accompagnerons au mieux

Photographies de Jean-Luc Rollier

Les compositions graphiques de Jean-Luc Rollier lui sont inspirées autant par la nature que par le milieu urbain.
Les lignes, les ombres et les silhouettes sont traquées sans relâche par ce photographe voyageur passionné.
Noir et blanc très contrasté ou couleurs éclatantes, il s'autorise tout avec gourmandise.

La série de Jean-Luc Rollier intitulée « Composition Graphique » revisite et renouvelle l'œuvre abondante du photographe.

Sous nos yeux, une œuvre déjà accomplie et dense. Nous avons dans cette profusion fait le choix de montrer un parti pris affirmé sur le graphisme. Jean-Luc a deux talents rares c'est un graphiste et un coloriste. Il a travaillé dans l'édition et nous pensons que son œil s'est forgé minutieusement et au fils du temps pour nous donner une sorte de ligne directrice avec cette série remarquable intitulée « Composition Graphique ».

Photographies de Siham Fromont

Brest, ma ville.

Brest est une ville vivante où agitation urbaine et sérénité se mêlent.

A Brest, différentes atmosphères coexistent. Les ambiances de rue différent en fonction des saisons. Musiques, spectacles de rue, nonchalance et exaltation du centre ville... les quartiers de la ville n'ont de cesse de s'animer. Avec sa base navale, son port de commerce, ses deux ports de plaisance, Brest est aussi une ville de marins. Brest est multiple.
C'est tous ces Brest qui me séduisent.

Alors, je sillonne les rues et je photographie la ville. Brest, ma ville.

En imbriquant une photo dans une autre, je cherche à apporter du dynamisme à une ville qui n'en manque pas. Ainsi, à travers la superposition, des frontières se créent et s'entrecroisent. Des frontières qui soulignent des contrastes, des oppositions qui reflètent toutes les humeurs de Brest. Il ne s'agit pas de frontières qui séparent. Elles libèrent. Ici, mes frontières sont toutes à la fois visuelles, temporelles et spatiales. Elles nous transportent à l'intérieur des images.
On se laissent alors guider par ces lignes imaginaires. Elles racontent une histoire, notre histoire.

Photographies de Jean-François Henry

Cette série évoque une ballade aux pays des Abers Le photographe vit dans le Nord Finistère (Saint Pabu). Les lumières et les couleurs y sont surprenantes il y ajoute une interrogation et un humour sur ce qu'il l'entoure. Ainsi, l'emblématique palmier par exemple peut se situer géographiquement dans des contrées lointaines avec des couleurs paradisiaques ou dans sa région. Le rêve est lointain ou a proximité le photographe joue avec… Ce petit décalage nous plait, il force à s'interroger sur les images et leur provenance géographique.

Ces clichés sont aussi une invitation à découvrir ou redécouvrir le Pays des Abers parfois de manière insolite.
Les lumières irradient, à la lumière de l'aube, au grès des changements atmosphériques on capte des émotions aux travers des paysages.
En route pour une ballade photographique qui en vaut le détour comme si le photographe nous faisant faire des pauses en passant pas l'Abers Ildut, l’Aber Wrac'h et l’Abers Benoit.

Photographies de Pascal Kerdraon

Pascal Kerdraon interroge les sens étymologiques du mot "photographie" signifiant "écrire avec la lumière". Il s'avère que c'est ce sens originel à laquelle elle se rapporte, dans la mesure ou son projet fut de voir l'effet des sources de lumière avec son capteur.
Le résultat de la résonance entre formes et couleurs apporte une gestuel réussie est assez surprenante. Il y a un rythme, une écriture qui se dégage qui va de du figuratif à l'abstrait en un mouvement dynamique.
Sur d'autres c'est un effet de halo ou de flou dû à la pluie cette petite divinité païenne dans la ville de Brest, selon MAC-ORLAN qui fait son œuvre.